Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gavin's Clemente-Ruiz

Edition: Mazarine (broché) / Le livre de poche

Prix: 16 euros / 7.10 euros

218 pages

Comment papa est devenu danseuse étoile
Comment papa est devenu danseuse étoile

Si la vie vous semble morose, tristounette ou un brin ennuyeuse, je vous invite à lire Comment papa est devenu danseuse étoile. Pas besoin d'aimer la danse, la musique classique ni les collants, seulement se laisser aller à une franche rigolade servie par des mises en situations cocasses et des personnages aussi loufoques les uns que les autres. Ne vous fiez pas à ce titre évoquant, certes, la légèreté mais qui a su explorer les problèmes familiaux alternant entre panache et gravité. Feel-good book assumé il participe à l'élan du genre avec toutefois un complexe de densité. Présentation:

Dans la famille Minchielli on trouve le père, Lucien, quarante sept ans, chômeur depuis un an dont la résidence secondaire se trouve être le canapé. Sophie la mère volontaire, qui porte à bout de bras la famille. Il reste Sarah, la fille obnubilée par la danse, Paul, le fils cadet, spectateur du chaos familial et Maria la grand-mère, une ancienne danseuse étoile du Bolchoï. Tout ce petit monde gravite dans un fragile équilibre où les tensions menacent d'exploser ce semblant de cohésion. Et justement, ce jour est arrivé...

Lucien se réveille subitement de sa torpeur annuelle en chaussant ses baskets pour un footing des plus étonnant. Pourquoi? Quel événement le fait sortir de sa léthargie? La tribu assiste impuissante au changement sans explication, témoin sans le savoir du naufrage imminent. Ceci ne serait qu'une banale histoire de famille si Lucien n'avait pris une décision un peu folle: s'inscrire au cours de danse de sa fille! Leur monde se fissure peu à peu par les non dits planant sur le spectre domestique mais aussi par l'apparition d'un personnage inattendu.

C'est à travers le regard et la voix de Paul que l'histoire se déroule sous nos yeux ébahis, le sourire au coin des lèvres. Du haut de ses quatorze ans il nous narre avec ses yeux d'adolescent la relation nuancée entre ses parents mais aussi les liens qu'il entretient avec sa soeur qu'il ne comprend pas toujours. Mais la plus belle des relations est celle qu'il cultive avec sa grand-mère. Friand de ses histoires comme celle où, elle fut en tournée européenne, rencontra son mari qui l'abandonna le jour elle fût enceinte, il ne se lasse pas de l'écouter et d'en percer le mystère. Mais surtout il ne lasse pas de l'aimer. Paul ne se doutait pas que ces vieilles anecdotes rattraperaient le présent.

 

"Ça sent le moment Confessions intimes à plein nez. Moi, je prends mes cliques et mes claques, ma tablette, je m'installe sur le bureau d'à côté. YouTube. Kasparov/Karpov 1985. Le kiff. Bon, en même temps, je ne reste pas très loin pour pouvoir quand même écouter. Les mélodrames des filles, c'est comme les sitcoms ou les émissions de téléréalité. Tu sais que ça ne va pas te remplir le cerveau, mais ça a le mérite de le vider."

 

Fantasque et familier, ce roman est une joie de vivre en papier. On se laisse bercer par les événements qui s'enchainent, empirent pour peut-être s'arranger mais dont personne ne sortira indemne. En choisissant cette forme, l'auteur utilise un angle dramatique pour en expliquer le fond. La profondeur est bel et bien présente mais fait défaut par un manque de densité du roman. La dernière partie est un peu expéditif et les personnages négligés ce qui m'a gâché cette fin. Dommage! Quoi qu'il en soit le style est drôle, simple et illustré de nombreuses références d'oppositions transgénérationnelles, bref un bon moment. Un bon moment prolongé avec des chouquettes, gonflées et sucrées comme les personnages, et un cappuccino surmonté de chantilly!

Comment papa est devenu danseuse étoile
Tag(s) : #Sélection Prix des lecteurs Poche 2017, #Feel good books

Partager cet article

Repost 0