Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Edition: Actes Sud (broché)

Prix: 22.50 euros

334 pages

La dernière nuit à Tremore Beach
La dernière nuit à Tremore Beach
La dernière nuit à Tremore Beach

Mikel Santiago fait parti de ces auteurs dont j'ignorais totalement l'existence. En y remédiant j'ai découvert un univers qui n'est pas sans rappeler celui de Stephen King: un suspense teinté de fantastique dans un lieu presque reclus, des personnages attachants et singuliers, une ambiance moite et survoltée. Mais ce qui marque profondément ce roman est avant tout la frontière entre le rêve, ou plutôt le cauchemar, et la réalité. Au commencement sur le compte d'un orage, la confusion médical bascule vers la folie pour être rattrapé par le spirituel. Une trame classique pour un roman résolument moderne où se mêle intrigues, relations humaines et phénomènes étranges pour une ballade dans une Irlande aux paysages peint aux couleurs des émotions.

Fraîchement installé à Clenhburran en Irlande, bourgade de cent cinquante âmes, le célèbre compositeur Peter Harper est venu y panser ses blessures. Divorcé depuis peu, il trouve dans cette maison de Tremore Beach un havre de paix où l'inspiration viendra peut-être et surtout le réconciliera avec la vie. Isolé et bercé par le doux ressac de la mer, il se lie d'amitié avec les seuls voisins du coin, Léo et Marie Kogan, à qui il se confie et réapprend à vivre. Mais voilà, Peter commence à entendre des voix, avoir de mauvais pressentiments...jusqu à ce fameux soir d'orage où la foudre s'abat sur lui! Dès lors, sujet à de violentes migraines suivis d'étranges cauchemars sanglants qui semblent le prévenir d'un drame imminent, Peter ne sait plus distinguer le rêve de la réalité. Hallucinations, rêves éveillés, maladie mentale? Plus grave, les scènes onirique semblent s'inviter dans la vie réelle...oui mais voilà, le compositeur attend ses enfants pour les vacances et tout indique qu'ils font partis de ses cauchemars tout comme ses voisins...

Mikel Santiago est un auteur surprenant! Né en Espagne, il a vécu en Hollande et en Irlande et c'est sûrement grâce ce séjour qu'il a su brosser ce panorama envoûtant qui illustre tant ce roman. Ce qui marque peut-être le plus celui-ci est la capacité de son auteur à peindre les paysages et les sensations qui y sont associés. Tantôt mélancolique, tantôt agité, les paysages irlandais nuancent le caractère des personnages et rythment également le roman jusqu'à l'apothéose. Il utilise cet environnement épuré et sublimé comme une ode à la musique, à la solitude et au questionnement intérieur. Les sentiments humains sont misent à l'honneur, car derrière ce thriller psychologique se cache des relations humaines chaotiques comme le divorce mais aussi les rapports parents/enfants, en passant par l'amour et l'amitié.

De plus en mélangeant savamment le thriller psychologique au fantastique, dont une approche médicale des rêves prémonitoires, il instaure un climat suspicieux où le bizarre côtoie le visible. A travers une écriture fluide et en imaginant un lieu presque en huis clos, le suspens monte crescendo pour notre plus grand plaisir. Un roman intelligent, agréable, doublé d'une bonne dose de fantasmagorie fera votre bonheur accompagné d'oreillettes à la fleur d'oranger et d'un thé vert à la camomille qui calmera, sûrement les pulsations cardiaques.

La dernière nuit à Tremore Beach
Tag(s) : #Thriller psychologique, #Littérature étrangère, #Thriller

Partager cet article

Repost 0